Contenu

Violences faites aux femmes

En France, une femme tous les 2 jours et demi décède suite aux coups de son compagnon. L’Aude n’échappe pas à ce phénomène social : la variation 2004-2007 des faits constatés de violences volontaires sur femmes majeures par conjoints est de 58,8%, alors que la moyenne nationale est de 31,3%.
Cet archaïsme social nécessite la mobilisation de tous et toutes, c’est pourquoi le premier ministre a déclaré en 2010 les violences faites aux femmes comme grande cause nationale.

Après avoir lutté contre le déni et le silence, un seul mot d’ordre qui incite à l’action : Ne laissez pas la violence s’installer. Réagissez. Un message à destination des victimes, des auteurs mais aussi des témoins, qui s’accompagne systématiquement d’un rappel au 39-19, une plateforme téléphonique au coût d’un appel local et d’un site Internet : stop-violences-femmes.gouv.fr. Les deux ont vocation à donner des repères afin de mieux identifier et comprendre le cercle complexe et pernicieux, et à trouver des ressources pour mettre fin à ces situations.

en grand format (nouvelle fenêtre)