Contenu

Sécheresse - mesures de restrictions

 

Au vu de la situation hydrologique et la la météorologie actuelles, le préfet de l’Aude a décidé de maintenir ou renforcer les mesures de restrictions déjà mises en place sur le département, sauf secteurs ponctuels.

 

Au vu de la situation hydrologique et de la météorologie actuelles, le préfet de l’Aude a décidé de maintenir ou renforcer les mesures de restrictions déjà mises en place sur le département, sauf secteurs ponctuels.

Ce quatrième arrêté, depuis mi-juin, instaure la mise en œuvre :

  • du niveau d’alerte renforcée sur le secteur de l’Argent Double (et affluents rive gauche de l’Aude sur ce secteur), des affluents de l’Hers Mort et de la nappe plioquaternaire du Roussillon (la seule commune concernée dans l’Aude est Leucate). Ce niveau équivaut globalement à une restriction de 50 % des prélèvements dans ces ressources naturelles ;
  • du niveau d’alerte sur le Fresquel et l’ensemble du fleuve Aude (y compris canal du Midi et canal de Jonction et Robine). Ce niveau équivaut globalement à une restriction de 25 % des prélèvements dans ces ressources naturelles ;
  • du niveau de vigilance sur les secteurs de l’Aude amont, de l’Aude aval, Berre et Rieu, de l’Orbiel (et affluents rive gauche de l’Aude sur ce secteur), de l’Orbieu (et affluents rive droite de l’Aude sur ce secteur), de la Cesse (et affluents rive gauche de l’Aude sur ce secteur) de la nappe astienne (la seule commune concernée dans l’Aude est Fleury d’Aude) et des usages alimentés depuis l’Orb. Ce niveau est un appel à une consommation raisonnée et économe de la ressource en eau auprès de tous les usagers quels qu’ils soient.

Ces mesures portent sur les prélèvements dans les ressources naturelles à savoir plus précisément les cours d’eau visés ainsi que leurs affluents et nappes souterraines d’accompagnement.

Les mesures sont précisées exhaustivement dans l’arrêté préfectoral (format pdf - 912.5 ko - 11/08/2017)

Pour réagir au plus près de l’évolution de la situation, un prochain comité de gestion de l’eau est déjà programmé le 31 juillet.