Contenu

Mesures de réduction de la vulnérabilité

 

Mieux prévenir et agir

Les plans de prévention des risques d’inondation (PPRI) visent à préserver les vies humaines, à réduire le coût des dommages et à permettre une reprise normale de l’activité après un sinistre. Ils définissent les règles d’urbanisme, de construction et de gestion qui s’appliqueront au bâti existant et futur. Ils imposent des mesures obligatoires de réduction de la vulnérabilité à réaliser sur les constructions existantes dans un délai maximal de cinq ans dès leur date d’approbation.

Liste des communes couvertes par un PPRi : cliquez ici (format pdf - 102 ko - 19/05/2020)

Les PPRi sont consultables ici. (Les PPRi sont également consultables en version papier en mairie).

Les mesures obligatoires des PPRi à mettre en oeuvre sont consultables sur ce document : PPRi mesures obligatoires (format ods - 52.5 ko - 19/05/2020) (une fois le document ouvert, cliquez sur "éditer le document" pour le rendre fonctionnel puis sélectionnez le bassin versant ou la commune concernés).

Se protéger et réduire la vulnérabilité

Qu’est-ce-que la vulnérabilité ?

La vulnérabilité traduit le niveau de conséquence prévisible d’une inondation sur les enjeux (biens et personnes). Par conséquent, plus un bien est vulnérable, plus les dommages seront importants.

Comment la réduire ?

En prenant des mesures de réduction de la vulnérabilité des enjeux, notamment d’ordre technique (comme l’installation de batardeaux, la création d’un espace refuge…).

Qui est concerné ?

Tous les propriétaires d’un logement individuel ou collectif ou d’une entreprise situés en zone inondable.

Quelles sont les aides financières ?

Le fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM dit fonds Barnier) peut être sollicité pour une subvention des diagnostics et des travaux de réduction de la vulnérabilité.
Le taux de subvention s’élève à 80 % pour un bien à usage d’habitation et à 20 % pour les entreprises de moins de 20 salariés.

Le déroulement de la procédure

1/ Réalisation d’un diagnostic de la vulnérabilité de la construction par rapport au risque inondation.

2/ Choix des travaux à entreprendre par le propriétaire du bien, demande de devis auprès d’artisans/d’entreprises qualifiés.

3/ Dépôt par le propriétaire d’une demande de subvention auprès de la DDTM11.

4/ Procédure d’instruction de la demande et versement de la subvention.