Contenu

Levée de la zone de restriction Influenza aviaire à compter du 15 septembre 2016 (épisode Sud-Ouest

 

La zone de restriction mise en place dans le sud-ouest de la France, dans le cadre de la stratégie de lutte contre l’influenza aviaire, a été levée 15 septembre 2016.

© MAAF

Cette décision a été validée par l’Union Européenne lors d’une réunion du comité technique compétent à Bruxelles le 13 septembre. Il s’agit d’une étape importante franchie dans la gestion de cet épisode sanitaire sans précédent en Europe.

Ce résultat a été obtenu grâce au bilan favorable du plan de surveillance renforcé mis en place sur l’ensemble de la zone de restriction depuis le 16 mai dernier.
L’identification récente de quatre foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) résiduels (deux en Dordogne et deux dans l’Aveyron), n’a pas remis en cause la pertinence de la stratégie d’éradication déployée sur le terrain.

Pour rappel, la mise en place d’une zone de restriction avait été une des premières mesures de ce plan de lutte. Le territoire de la zone de restriction correspondait aux principaux départements producteurs de palmipèdes du sud-ouest de la France (régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie), à savoir 17 départements, dont le secteur nord-ouest de notre département. Cette zone avait fait l’objet d‘un dépeuplement progressif de toutes les exploitations de palmipèdes, suivi d’une phase d’assainissement avec nettoyages et désinfections, et d’un vide sanitaire généralisé jusqu’au 16 mai.
Outre la lutte contre l’épizootie elle-même, cette mesure a permis au reste du territoire français de garder un statut indemne, en évitant notamment les mouvements d’animaux entre ces deux zones et en renforçant la surveillance sanitaire dans cet espace préservé.

Cependant, la lutte contre les risques de réapparition du virus de l’influenza aviaire doit se poursuivre activement pour recouvrer au plus vite puis conserver le statut indemne de la France. La surveillance active des productions sensibles doit être maintenue, ainsi que les efforts pour mettre en place et maintenir les mesures adéquates de biosécurité dans les élevages (cf document annexé).

Pour mémoire, la déclaration de toute mise en place de volailles dans les élevages commerciaux est obligatoire, afin de permettre un suivi plus précis des exploitations, nécessaire pour prévenir et gérer d’éventuelles crises sanitaires. Elle concerne tous les détenteurs d’élevages commerciaux pour toutes les espèces de volailles et tous les stades de production.
Pour déclarer chaque mise en place, le détenteur de volailles a plusieurs options possibles : via ses organisations professionnelles ou via le ministère en charge de l’Agriculture par télédéclaration ou par voie postale (formulaire Cerfa 13990*05).

Pour en savoir plus sur cette stratégie de lutte et sur la mise en place des mesures de biosécurité : http://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-strategie-de-gestion-dune-crise-sanitaire.

 
 

Documents associés :