Contenu

La rougeole dans la Région : pensez à vous faire vacciner

 

Maladie virale très contagieuse, la rougeole se manifeste par de la fièvre, une conjonctivite, un écoulement nasal et de la toux. L’éruption cutanée survient 5 jours après le début des premiers symptômes.

 

Maladie virale très contagieuse, la rougeole se manifeste par de la fièvre, une conjonctivite, un écoulement nasal et de la toux. L’éruption cutanée survient 5 jours après le début des premiers symptômes. Contrairement aux idées reçues, la rougeole peut-être mal tolérée, elle peut également exposer à de graves complications. Pourtant le vaccin est très bien toléré, efficace et accessible à tous.

De plus, le Languedoc-Roussillon est la 5e région la plus touchée en 2010 en nombre de rougeole par habitant. 278 cas ont été notifiés depuis le 1er janvier 2011, contre 277 cas en 2010.

Il est recommandé, en cas de suspicion de la maladie, de consulter son médecin traitant.

Vaccination

- Le vaccin contre la rougeole : la meilleure prévention
Le vaccin est la meilleure prévention contre la rougeole. Il existe depuis 1960. Le vaccin « triple » contre la rougeole, la rubéole et les oreillons est recommandé en France depuis 1986. Il est très bien toléré, efficace et accessible à tous.
La première vaccination est recommandée chez tous les bébés dès l’âge de douze mois (dès neuf mois pour l’entrée en collectivité). Une seconde injection est recommandée entre treize et vingt-quatre mois. Tous les enfants, à l’âge de vingt-quatre mois, devraient avoir reçu deux doses de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (en respectant un délai d’au moins un mois après la 2ème injection).
La vaccination est recommandée en rattrapage chez les sujets âgés de plus de deux ans ou nés depuis 1980 qui ne seraient pas vaccinés.

- Un effort commun indispensable pour éliminer la maladie
Le pourcentage de la population française vaccinée, aussi appelé couverture vaccinale, contre la rougeole n’est pas suffisant pour protéger l’ensemble de la population. C’est en partie ce qui explique la recrudescence de cette maladie. Une couverture vaccinale de 95 % (pour les deux injections) doit être atteinte pour permettre l’arrêt de la circulation de ce virus. C’est seulement grâce à cette prise de conscience et cet effort collectif et individuel que les épidémies et les cas de rougeole pourront disparaître.
Une couverture vaccinale insuffisante entraîne donc l’apparition de cas de rougeole chez les adolescents et les jeunes adultes mais aussi chez les nourrissons.

  • La Semaine européenne de la vaccination est, chaque année, l’occasion de rappeler à tous les Français, à qui cette vaccination est recommandée et qui ne sont pas immunisés, de vérifier leur carnet de vaccination ou de le faire vérifier par un professionnel de santé. Une vaccination ou un rattrapage de vaccination contre la rougeole leur permettra d’être protégés, de ne pas contaminer leur entourage en cas de maladie et de participer ainsi à la suppression de cette maladie infectieuse.
  • La couverture vaccinale pour la rougeole est clairement insuffisante dans la région, de l’ordre de 80% pour la 1ère dose de vaccin « Rougeole Oreillon Rubéole » chez les enfants de deux ans contre 87% en 2010 au niveau national (Aude et Gard 81% en 2006, Pyrénées-Orientales 85% et Hérault 86%).
  • Les données recueillies par l’Education nationale, à l’automne 2010 auprès des enfants des classes de 6ème et de seconde (initiative DGESCO/DGER/DGS), indiquent pour notre région un taux moyen d’enfants non vaccinés de 4% en 6ème et 5% en seconde, et insuffisamment vaccinés de 12% en 6ème et 17% en seconde. Ceci ne concerne que les carnets de santé vus (8 sur 10). On peut ainsi estimer que dans la seule tranche d’âge des 10-14 ans (142 000 enfants), au moins 8 875 enfants ne sont pas vaccinés et 26 625 n’ont reçu qu’une dose de vaccin « Rougeole Oreillon Rubéole ».

Les recommandations vaccinales en vigueur doivent être connues et rappelées :
la vaccination par le vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO) est recommandée chez tous les nourrissons à l’âge de 12 mois ;
une seconde dose est recommandée au cours de la deuxième année (entre 13 et 24 mois).

Où se faire vacciner ?

Votre médecin traitant est le mieux placé pour vous conseiller et veiller au respect des recommandations du calendrier vaccinal. Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole est
entièrement pris en charge jusqu’à l’âge de 17 ans, remboursé à 65% ensuite. Vous pouvez par ailleurs obtenir des informations, des conseils et accéder à une vaccination publique auprès des Centres de vaccination de l’Aude :

Centre hospitalier Antoine Gayraud de Carcassonne : 04 68 24 26 89
Route de Saint-Hilaire
11 890 CARCASSONNE

Centre Hospitalier de Narbonne : 04 68 49 46 54
5 bis rue du Bois Rolland
11 100 NARBONNE

Pour plus d’informations sur la maladie, contactez l’Agence Régionale de la Santé au 04 67 07 20 07 ou au 26-28 Parc club du Millénaire - 1025, rue Henri Becquerel - CS30001 - 34 067 Montpellier Cedex 2 34 067 MONTPELLIER Cedex 2. www.ars.languedocroussillon.sante.fr