Contenu

Historique de la sous-préfecture

 

Sous le Premier Empire et la Restauration, les sous-préfectures audoises sont installées dans des maisons particulières, prises à bail. Les bureaux changent fréquemment de localisation, au gré des locations, ce qui entraîne un véritable nomadisme administratif et de graves difficultés pour les usagers.
{{}}

Sous-préfecture de Limoux

Le siège de la sous-préfecture n’est fixé que tardivement, en 1838-1840, à son adresse actuelle (2 rue du Palais). L’immeuble acheté alors est restauré et aménagé mais connaît plusieurs inondations, en 1839, en 1840, en 1872. L’inondation des 24-25 octobre 1891 semble avoir causé des dommages irrémédiables : tout le rez-de-chaussée est dévasté et la totalité des archives détruites.
{{}}
Sinistrée tout au long du XIXe siècle, la sous-préfecture limouxine se modernise peu à peu dans la première moitié du XXe siècle.
{{}}
Ferdinand-Auguste Lapasset (1817-1875), général de brigade et homme politique, y remplit les fonctions de sous-préfet en 1871. Un tableau d’Etienne Dujardin-Beaumetz, conservé au Musée Petiet, contribue à perpétuer sa mémoire, le mettant en scène lorsqu’en 1870, il détruisit les drapeaux de sa brigade plutôt que de les abandonner à l’ennemi.

(source : Archives Départementales de l’Aude)