Prévention

Contenu

Des équipe de nuit renforcées au sein de la police dans le département de l’Aude

 

Le Préfet de l’Aude, Anne-Marie CHARVET et le Directeur Départemental de la Sécurité Publique, Pascal DUMAS ont présenté le 22 septembre dernier à la presse, le nouveau service de commandement de nuit mis en place début septembre pour répondre efficacement aux faits de délinquance se produisant la nuit dans les villes de Carcassonne, Narbonne et Castelnaudary.

 

Des équipes de nuit renforcées au sein de la police dans le département de l’Aude

Le Préfet de l’Aude, Anne-Marie CHARVET et le Directeur Départemental de la Sécurité Publique, Pascal DUMAS ont présenté le 22 septembre dernier à la presse, le nouveau service de commandement de nuit mis en place début septembre pour répondre efficacement aux faits de délinquance se produisant la nuit dans les villes de Carcassonne, Narbonne et Castelnaudary.

La nuit propice aux événements de délinquance

Dans le département, 55% des mesures de gardes à vue sont prises entre 18h00 et 05h00 du matin. Dans la même plage horaire, 48% des événements sont recensés dans la main courante informatisée, 75% des faits de violences urbaines (incendies de véhicules, agressions de forces de l’ordre...) se produisent, 52% des faits de délinquance générale et 53% des faits de délinquance de proximité y sont également constatés.

Une nouvelle organisation nécessaire pour être en mesure de répondre efficacement aux événements et à la charge de travail qu’ils générent :

Le service de commandement de nuit se traduit ainsi par la présence sur le terrain 7 jours sur 7, d’un officier ou d’un major en charge de l’encadrement des effectifs départementaux assistés de 6 agents ayant la qualité d’officier de police judiciaire.

Cette nouvelle organisation garantit la continuité du commandement opérationnel et permet d’accroitre la présence policière de nuit grâce à une meilleure coordination des forces. Le renforcement de l’encadrement de nuit permet une adaptation immédiate des services aux situations rencontrées, assure une meilleure transition avec les services de jour et doit permettre d’être en capacité de mieux faire face aux missions touchant l’ordre public et à l’activité judiciaire sans oublier le contrôle administratif des services.

Des 1ers résultats satisfaisants

Depuis le 6 septembre, et par rapport à la même période l’an dernier, on constate une baisse de 30% des faits constatés. (104 contre 150 l’an dernier). Une baisse qui touche autant Carcassonne, que Narbonne et Castelnaudary.

En savoir plus

 
 

Documents associés :