Contenu

"Contre les drogues, chacun peut agir"

 

Voir l’article.

 

  • Cette campagne constitue le dernier volet de communication du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 et s’inscrit dans un dispositif qui comportait trois phases.
    • La première campagne, intitulée « Drogues : ne fermons pas les yeux », diffusée en septembre 2009 rappelait la dangerosité de leur usage. Le spot TV avait pour objectif de montrer qu’en dépit d’une relative banalisation de leur image, les drogues restaient des produits dangereux. Ce spot mettait en regard des situations nourrissant l’imagerie populaire des drogues (scènes de convivialité, unes de magazines, images télévisées, etc.) avec des scènes illustrant les risques, afin de les rendre plus concrets (accidents, précarité, parents désemparés, etc.).
    • Le deuxième volet mené par la MILDT en novembre 2009, « La drogue si c’est illégal, ce n’est pas par hasard », revenait sur le cadre légal en matière de drogues et de vente d’alcool au mineur. Trois spots TV ont été diffusés. Il s’agissait de lutter contre l’idée reçue selon laquelle consommer de la drogue est une affaire personnelle en montrant qu’au-delà des dégâts sanitaires qu’elle peut causer, cette consommation n’est pas exempte de conséquences sociales ni pour soi, ni pour les autres.

En savoir plus :
Site de la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie)
Drogues Info Service : 0800 23 13 13 appel gratuit
ou sur le site http://www.drogues-info-service.fr
Site de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé)